La traque douce des reptiles – 15/02/2017 – La Nouvelle République Indre

Source : La traque douce des reptiles – 15/02/2017 – La Nouvelle République Indre

Une ferme aux reptiles squatte illégalement le parking de l’ancien Leroy Merlin – La Voix du Nord

Depuis plusieurs semaines, des camions et des caravanes ont élu domicile sur le parking de l’ancien Leroy Merlin. Une procédure d’expulsion est en cours, d’après le service communication du spécialiste du bricolage. Sur les réseaux sociaux, le sort des animaux suscite notamment l’indignation des Internautes

Source : Une ferme aux reptiles squatte illégalement le parking de l’ancien Leroy Merlin – La Voix du Nord

Tarn : une audience fleuve au procès de l’entreprise Savannah-Reptiles – France 3 Midi-Pyrénées

Le tribunal correctionnel de Castres (Tarn) jugeait mercredi la société Savannah-Reptiles Planet de Saint-Sulpice pour une affaire de maltraitance sur les animaux qu’elle vendait. Le jugement a été mis en délibéré.

Source : Tarn : une audience fleuve au procès de l’entreprise Savannah-Reptiles – France 3 Midi-Pyrénées

Les lézards sont aussi les amis de l’homme – Indre

Le CPIE Brenne-Berry propose aux habitants du département d’inventorier les reptiles qui se promènent sous leurs fenêtres.

Les personnes intéressées par une visite ou qui souhaitent plus d’informations peuvent contacter le CPIE : tél. 02.54.39.28.95
ou adrien-metivier
@cpiebrenne.org

Source : Les lézards sont aussi les amis de l’homme – 12/03/2016 – La Nouvelle République Indre

Une volonté commune de protéger les cistudes – Indre

Un chantier axé sur l’entretien des milieux naturels a réuni vingt-cinq participants de nationalités française et britannique sur la réserve de Chérine.

Source : Une volonté commune de protéger les cistudes – 08/12/2015 – La Nouvelle République Indre

Une maison pour les serpents – Vienne

La municipalité de Saulgé et le naturaliste Daniel Guérineau mettent en place un abri pour les reptiles à proximité de la ferme de Juillé.

Source : Une maison pour les serpents – 29/09/2015 – La Nouvelle République Vienne

Des reptiles à (re) découvrir – 11/06/2015 – La Nouvelle République Loir-et-Cher

Des reptiles à (re) découvrir – 11/06/2015 – La Nouvelle République Loir-et-Cher.

Photo : Panneau routier en Brenne

Photo : Panneau routier en Brenne.

 

Des amphibiens, des reptiles et un livre – Deux-Sèvres

Des amphibiens, des reptiles et un livre – 28/02/2015 – La Nouvelle République Deux-Sèvres.

La passionnée de tortues vendait des espèces protégées – Indre

Saint-Pierre-de-Lamps. Une jeune femme, installée dans l’Indre, depuis deux ans, faisait commerce de tortues protégées prélevées en Corse.

Mercredi, 13 h 45. Le président Rémy Figerou énumère une série de noms de tortues terrestres protégées. « Cent quatre-vingt-quatorze de ces reptiles ont été retrouvés chez les parents de la prévenuequi demeurent en Corse », poursuit le président. Après une longue et minutieuse enquête, au début de l’année 2013, les gendarmes et l’Office national de la chasse et faune sauvage arrivent dans le département de l’Indre où l’organisatrice de ce réseau s’était installée, deux ans auparavant.

Le frère agent de sécurité sur des ferries

« Elle mettait des annonces accrocheuses sur Internet et monnayait, selon les espèces, entre 100 € et 400 € ces animaux protégés  » , poursuit le président.
Des tortues prélevées dans le milieu naturel corse et transmises dans l’Hexagone « par l’intermédiaire du frère de la prévenue, agent de sécurité sur des ferries reliant la Corse au continent ». Après les commandes passées à cette « plaque tournante » située dans l’Indre, d’autres tortues étaient envoyées à leurs destinataires tout simplement par la poste.
Lors de cette audience sans avocat, le ministère public a évoqué « un véritable business autour de ces tortues, pour cette jeune femme qui est allée bien au-delà de sa passion ». Aucune traçabilité, aucune déclaration en préfecture et plusieurs dizaines de milliers d’euros de gains en quelques années.
Au terme de ces débats, la prévenue – absente des débats – a été condamnée à 1.500 € d’amende avec sursis et devra verser 1 € symbolique à l’Association pour la protection des animaux sauvages.

viaLa passionnée de tortues vendait des espèces protégées – 21/11/2014 – La Nouvelle République Indre.

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :