Arrêté modifiant l’arrêté du 3 juillet 2019 pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts – Les consultations publiques du ministère de la Transition écologique et solidaire

La destruction des renards doit se faire à égalité de traitement avec ceux chassés en vénerie sous terre. Ces mesures décidées en juillet 2019 englobaient un cadre réglementaire trop large pour la destruction. Cet arrêté précise les mesures à mettre en oeuvre uniquement.

Source : Arrêté modifiant l’arrêté du 3 juillet 2019 pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts – Les consultations publiques du ministère de la Transition écologique et solidaire

Le renard n’est plus un animal nuisible dans 117 communes du Doubs – France 3 Bourgogne-Franche-Comté

Le préfet du Doubs a déclassé de la catégorie des nuisibles le renard sur une partie du territoire du Doubs. Dans les 117 communes concernées, l’animal n’est plus que « chassable » et il est désormais interdit de les déterrer ou de les piéger.

Source : Le renard n’est plus un animal nuisible dans 117 communes du Doubs – France 3 Bourgogne-Franche-Comté

Un maire peut-il réglementer la chasse au blaireau sur sa commune ? – Valaire (41120) – La République du Centre

L’intervention de son confrère laisse un temps l’assistance médusée. Tournant le dos à un parterre d’opposants à la cynégétique, l’avocat de la commune, tenu de remplacer au pied levé son collaborateur, s’empresse de clamer sa passion… pour la chasse ! « C’est magnifique ! », glisse une militante. « Ça commence bien », se désole sa voisine.

Source : Un maire peut-il réglementer la chasse au blaireau sur sa commune ? – Valaire (41120) – La République du Centre

Les piégeurs de l’Indre maintiennent leurs résultats

L’association de gestion et de régulation des prédateurs de l’Indre a tenu son assemblée générale et fait le point sur l’année cynégétique écoulée.

Source : Les piégeurs de l’Indre maintiennent leurs résultats

Tréméoc. Les chasseurs vont piéger les blaireaux au centre-bourg

Source : Tréméoc. Les chasseurs vont piéger les blaireaux au centre-bourg

Le naturaliste plaide pour les fouines et corbeaux

Au contraire des chasseurs et agriculteurs, le directeur de DSNE salue le retrait de la fouine et du corbeau de la liste des nuisibles.

Source : Le naturaliste plaide pour les fouines et corbeaux

Loir-et-Cher : le déterrage du blaireau finalement interdit

La préfecture de Loir-et-Cher a abrogé son arrêté autorisant le déterrage du blaireau. Une victoire pour plusieurs associations, mais loin d’être définitive.

Source : Loir-et-Cher : le déterrage du blaireau finalement interdit

Valaire : la vénerie sous terre du blaireau dans le viseur

Le déterrage pour la chasse du blaireau vient d’être autorisé par la préfecture. Une association et une commune contestent l’arrêté.

Source : Valaire : la vénerie sous terre du blaireau dans le viseur

Arrêté du 3 juillet 2019 pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts (rectificatif) | Legifrance

Source : Arrêté du 3 juillet 2019 pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts (rectificatif) | Legifrance

Projet d’arrêté ministériel pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts – Les consultations publiques du ministère de la Transition écologique et solidaire

L’arrêté du 30 juin 2015 modifié pris pour l’application de l’article R.427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces d’animaux classées « susceptibles d’occasionner des dégâts » arrive à échéance le 30 juin 2019.Les termes « susceptibles d’occasionner des dégâts » (anciennement « nuisibles ») relèvent de l’application de l’article L.427-8 du code de l’environnement actuellement en vigueur. Le présent projet d’arrêté fixe ainsi les dispositions pour la période 2019 à 2022 avec les mêmes espèces indigènes suivantes : Belette, Fouine, Martre, Putois, Renard, Corbeau freux, Corneille noire, Pie bavarde, Geai des chênes et Etourneau sansonnet.

Source : Projet d’arrêté ministériel pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts – Les consultations publiques du ministère de la Transition écologique et solidaire

Arrêté du 3 juillet 2019 pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts | Legifrance

Source : Arrêté du 3 juillet 2019 pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts | Legifrance

Le piégeage du renard, du putois et du geai bientôt réautorisé pour trois ans – Libération

Soumis à consultation publique jusqu’à fin juin, un projet d’arrêté fixant la liste des espèces «susceptibles d’occasionner des dégâts» pour trois ans met vent debout les associations de défense de …

Source : Le piégeage du renard, du putois et du geai bientôt réautorisé pour trois ans – Libération

Willy Schraen appelle à la mobilisation !

Nous le savons aujourd’hui tout est sujet à consultation publique. Le but étant de prendre la température auprès de la population sur différentes mesures . Pour le monde la chasse, actuellement il y en a une importante qui porte sur la Régulation des nuisibles. Et comme vous le savez, les opposants à la chasse arrivent …

Source : Willy Schraen appelle à la mobilisation !

Edition de Besançon | Des cages trappes pour lutter contre les ragondins

Source : Edition de Besançon | Des cages trappes pour lutter contre les ragondins

Les blaireaux font des dégâts dans les cultures – Pleumeur-Gautier – LeTelegramme.fr

Source : Amicale des chasseurs. Les blaireaux font des dégâts dans les cultures – Pleumeur-Gautier – LeTelegramme.fr

Appel à mobilisation répondez à la consultation sur les espèces dites nuisibles – Actualités – LPO

Appel à mobilisation répondez à la consultation sur les espèces dites nuisibles – Actualités Ensemble mobilisons-nous avant le 27 juin pour modifier la liste des mammifères et des oiseaux qui pourront être tirés et piégés dans de terribles conditions.

Source : Appel à mobilisation répondez à la consultation sur les espèces dites nuisibles – Actualités – LPO

Projet d’arrêté pris pour l’application de l’article R.427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces d’animaux classées « nuisibles » du 1er juillet 2015 au 30 juin 2018 – Les consultations publiques du ministère de la Transition écologique et solidaire

Source : Projet d’arrêté pris pour l’application de l’article R.427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces d’animaux classées « nuisibles » du 1er juillet 2015 au 30 juin 2018 – Les consultations publiques du ministère de la Transition écologique et solidaire

Projet d’arrêté ministériel pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts – Les consultations publiques du ministère de la Transition écologique et solidaire

L’arrêté du 30 juin 2015 modifié pris pour l’application de l’article R.427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces d’animaux classées « susceptibles d’occasionner des dégâts » arrive à échéance le 30 juin 2019.Les termes « susceptibles d’occasionner des dégâts » (anciennement « nuisibles ») relèvent de l’application de l’article L.427-8 du code de l’environnement actuellement en vigueur. Le présent projet d’arrêté fixe ainsi les dispositions pour la période 2019 à 2022 avec les mêmes espèces indigènes suivantes : Belette, Fouine, Martre, Putois, Renard, Corbeau freux, Corneille noire, Pie bavarde, Geai des chênes et Etourneau sansonnet.

Source : Projet d’arrêté ministériel pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts – Les consultations publiques du ministère de la Transition écologique et solidaire

Projet d’arrêté modifiant l’arrêté du 18 mars 1982 concernant l’exercice de la vénerie, relatif à la vénerie sous terre – Les consultations publiques du ministère de la Transition écologique et solidaire

Ce texte modifie l’arrêté du 18 mars 1982 relatif à l’exercice de la vénerie, en complément de premières modifications apportées en 2014. Il concerne la vénerie dite « sous terre », relative aux espèces vivant en terriers (blaireaux et renards en particulier), et apporte des évolutions tenant compte des travaux du gouvernement sur la notion de bien-être animal. Il vise notamment à limiter la souffrance des animaux capturés. ce texte a fait l’objet d’un avis favorable à l’unanimité du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage du 8 janvier (constitué de représentants des chasseurs, de scientifiques et d’associations de protection de la nature).

Source : Projet d’arrêté modifiant l’arrêté du 18 mars 1982 concernant l’exercice de la vénerie, relatif à la vénerie sous terre – Les consultations publiques du ministère de la Transition écologique et solidaire

450 renards piégés dans la Vienne

Source : Centre Presse

450 renards piégés dans la Vienne

Le piégeage : une pratique barbare à éradiquer… – Paris Côte d’Azur

Source : Le piégeage : une pratique barbare à éradiquer… – Paris Côte d’Azur

Renards roux dans l’Eure : la préfecture condamnée à suspendre son arrêté – France 3 Normandie

Un arrêté préfectoral du 8 février 2019 autorisait d’abattre les renards roux la nuit dans tout le département de l’Eure. Hier, jeudi 4 avril, la préfecture a été condamnée de le suspendre. Un combat gagné grâce à l’association One Voice.

Source : Renards roux dans l’Eure : la préfecture condamnée à suspendre son arrêté – France 3 Normandie

Arrêté du 5 mars 2019 modifiant l’arrêté du 12 août 1988 relatif à l’homologation des pièges et l’arrêté du 29 janvier 2007 fixant les dispositions relatives au piégeage des animaux classés nuisibles pour interdire l’utilisation des pièges ayant pour effet d’entraîner la mort de l’animal par noyade | Legifrance

Source : Arrêté du 5 mars 2019 modifiant l’arrêté du 12 août 1988 relatif à l’homologation des pièges et l’arrêté du 29 janvier 2007 fixant les dispositions relatives au piégeage des animaux classés nuisibles pour interdire l’utilisation des pièges ayant pour effet d’entraîner la mort de l’animal par noyade | Legifrance

Paris : ils veulent sauver les lapins de garenne – Le Parisien

L’association Paris Animaux Zoopolis a attaqué en justice un arrêté préfectoral qui considère certains animaux, dont le lapin de garenne, comme des nuisibles dans la capitale.

Source : Paris : ils veulent sauver les lapins de garenne – Le Parisien

Le renard, un nuisible surtout pour les chasseurs

Source : Le renard, un nuisible surtout pour les chasseurs

Projet d’arrêté supprimant les pièges noyants – Les consultations publiques du ministère de la Transition écologique et solidaire

Ce projet d’arrêté concerne le piégeage des animaux classés « susceptibles d’occasionner des dégâts » (anciennement « nuisibles »), plus spécifiquement par les pièges dit noyants, utilisés pour prélever des individus de rats musqués et ragondins. Il propose l’interdiction de ces pièges, notamment au regard de la souffrance animale induite.

Source : Projet d’arrêté supprimant les pièges noyants – Les consultations publiques du ministère de la Transition écologique et solidaire

Renards en Charente-Maritime : la fédération de chasse retire sa « prime au mérite » – Sud Ouest.fr

A la suite de la polémique suscitée par sa campagne d’élimination du renard, la fédération de chasse annonce qu’elle retire les gratifications promises aux meilleurs chasseurs.

Source : Renards en Charente-Maritime : la fédération de chasse retire sa « prime au mérite » – Sud Ouest.fr

Une prime au mérite pour les chasseurs de Charente-Maritime – Hélène FM

Afin de limiter la prolifération des prédateurs, la Fédération départementale va lancer un plan en novembre pour inciter les chasseurs à réduire le nombre de renards et de corneilles noires. Des cadeaux à la clé si les pratiquants conservent les vestiges de leurs proies.

Source : Une prime au mérite pour les chasseurs de Charente-Maritime – Hélène FM

Faune -Quels sont les animaux classés comme nuisibles en France ? | service-public.fr

Fouine, corneille noire, putois, corbeau freux… Quels sont les animaux nuisibles en France et comment les éliminer ? Un arrêté du 30 juin 2015 précise les espèces concernées et les modalités de leur destruction.

Source : Faune -Quels sont les animaux classés comme nuisibles en France ? | service-public.fr

Edition de Besançon | Etalans : le sauvetage de Leska a-t-il donné lieu à la mise à mort d’un renard ?

Le témoignage bouleversant, recueilli par un membre de l’association de protection animale franc-comtoise Humanimo, d’un homme qui a assisté au sauvetage de la chienne Leska , de dimanche dernier à ce mercredi dans la forêt d’Etalans, fait froid dans le dos. Alors que les spéléologues, ce mercredi tard dans la nuit, arrivaient enfin au bout du déblayage de la profonde faille dans laquelle le teckel était coincé, ils sont tombés nez à nez avec un renard roux, encore vivant. La chienne, qui se trouvait encore en dessous, ne pouvait absolument pas s’extraire seule. D’après le récit donné ci-dessous, Humanimo est persuadé que le renard a été mis à mort et étripé volontairement, par vengeance, parce que l’un des chasseurs le considérait responsable de la situation de la chienne.

Source : Edition de Besançon | Etalans : le sauvetage de Leska a-t-il donné lieu à la mise à mort d’un renard ?

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :