Balade avec un âne à travers la Brenne – 19/05/2017 – La Nouvelle République Indre

http://www.depanbrenne.com

Source : Balade avec un âne à travers la Brenne – 19/05/2017 – La Nouvelle République Indre

Les petits oiseaux orphelins – 13/03/2017 – La Nouvelle République Indre

La Ligue pour la protection des oiseaux a supprimé le poste de son permanent en Brenne. Au grand regret des défenseurs de la nature.

Source : Les petits oiseaux orphelins – 13/03/2017 – La Nouvelle République Indre

Indre : une chasse à l’arc dans la réserve de Chérine

Chaque année, la réserve de Chérine, dans le Parc Naturel Régional de la Brenne, fait appel aux archers pour effaroucher les sangliers. Deux battues ont ainsi été organisées depuis le début de la saison.

Source : Indre : une chasse à l’arc dans la réserve de Chérine

Découvrir la cave aux chauves-souris – 17/09/2016 – La Nouvelle République Indre

Preuilly-la-Ville. La grotte Poirière qui ouvrira exceptionnellement ses portes au public, dimanche après-midi, sera animée par des projections vidéo.

Source : Découvrir la cave aux chauves-souris – 17/09/2016 – La Nouvelle République Indre

azay-le-ferron – 31/08/2016, Mézières-en-Brenne (36) – La Nouvelle République

Source : azay-le-ferron – 31/08/2016, Mézières-en-Brenne (36) – La Nouvelle République

 Besançon : la battue qui a fait du bruit

Le 21 février, des habitants d’École-Valentin ont été dérangés par la présence de chasseurs aux portes de leur maison. Ils n’auraient pas dû être là, mais à une centaine de mètres.

05/03/2016 à 05:09, actualisé à 09:34 Vu 3889 fois

Dimanche 21 février les chasseurs n’auraient pas dû se trouver sur la commune d’École-Valentin, même pour y faire du bruit. Photo d’illustration

Dimanche 21 février les chasseurs n’auraient pas dû se trouver sur la commune d’École-Valentin, même pour y faire du bruit. Photo d’illustration

Elle ne se dit pas anti-chasseurs : « Je suis consciente qu’ils ont un rôle à jouer pour réguler les populations de gibiers….» Mais elle ne les porte pas spécialement dans son cœur, Dorine : « Je ne comprends pas l’intérêt de venir déloger des petites bêtes ici qui ne font pas de mal et ne dérangent personne… »

Ici, c’est sur la commune d’École-Valentin, au sud de la halte TGV, « sur le bas-côté de la ligne ferroviaire en direction du pont du Sablier », comme le localise avec précision la dame, que tout a commencé le 21 février.

Il était 9 h du matin : « On a été extirpé de notre grasse matinée dominicale par des coups de sifflets, des vociférations entremêlées d’aboiements, des pétards pour ne pas dire d’autres tirs ». Outre le dérangement, cette riveraine, « comme d’autres du lotissement » voisin, raconte sa surprise : « On n’a pas de chasseurs sur notre commune, ni de territoire de chasse et la chasse était fermée depuis la fin janvier… »

Pourtant ils sont bien là, gilet orange pour les uns, aux coloris camouflage pour les autres : « Je me souviens d’en avoir vu un avec son fusil, mais pas les autres… »

Un décantonement de gibiers en zone périurbaine

Vite sur place, non sans avoir prévenu la gendarmerie et un adjoint au maire, « lesquels n’étaient pas au courant et ne pouvaient expliquer cette présence », Dorine ne constate « ni signalisation sur les chemins, pas plus que la RN57 voisine… » Et demande des comptes aux intéressés : « Leurs propos n’étaient pas clairs… Ils nous ont parlé d’une battue administrative demandée par le préfet… Ils nous ont dit qu’il y en aurait d’autres et de nuit… »

Guère convaincue et flairant quelque chose de louche, dès le lundi suivant, Dorine a mené son enquête. Avant de nous dire dans un long courrier son mécontentement « que l’on s’acharne à prélever des familles de sangliers qui viennent vivre, ici, en bonne entente avec les riverains de cet espace dénué de cultures… »

Surtout, étaler son étonnement de voir « mâle, mère et jeunes sangliers canaliser à grands coups de stress et de fusil tout ça pour la tranquillité de tous ceux qui n’avaient rien demandé, à savoir nous ! »

Qu’en a-t-il été réellement. La réponse, c’est la Direction départementale des territoires qui nous l’a apportée. Tout d’abord de battue administrative, cela n’était pas : « Il s’agissait là d’un décantonement de gibiers en zone périurbaine, demandé par le préfet… » Et faisant suite aux escapades répétées de compagnie de sangliers dans les rues de Besançon depuis le début de l’année. D’ailleurs pour ce faire celui-ci avait autorisé « par arrêté » l’ACCA de Besançon à poursuivre la chasse au sanglier, au-delà de la fin de la campagne 2015-2016, bouclée le 31 janvier dernier.

Des chasseurs bisontins, qui, s’ils étaient bien mandatés « pour rabattre les compagnies de sangliers sur la forêt de Chailluz pour en prélever (tuer) si besoin », ils n’auraient pas dû se trouver à cet endroit : « C’est une petite erreur… » D’une centaine de mètres…

Source : Edition de Besançon | Besançon : la battue qui a fait du bruit

La SPA vient en aide à Droits de vivre – Indre

Source : La SPA vient en aide à Droits de vivre – 12/02/2016 – La Nouvelle République Indre

Découvrir une zone humide – Indre

Rosnay. Une visite guidée de la Réserve naturelle régionale des étangs Massé-Foucault va souligner l’intérêt d’un espace exceptionnel pour la biodiversité et la richesse de ses paysages.

Source : Découvrir une zone humide – 07/02/2016 – La Nouvelle République Indre

L’exemple parfait du jardin bio – 15/06/2014, Vendoeuvres (36) – La Nouvelle République

Adieu,mon amie Danielle

Madame Danielle BROUTIN

née GRILLAS

survenu le 13 janvier 2016, à l’âge de 71 ans

Les obsèques seront célébrées le mardi 19 janvier 2016, à 15 h 30, au cimetière de Vendoeuvres.

Source : L’exemple parfait du jardin bio – 15/06/2014, Vendoeuvres (36) – La Nouvelle République

 L’ ordure qui a abandonné cette nuit son chien à Neuillay Les Bois

Je relaie ce message sur une page facebook: https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=10207605977001055&id=1039735222

L ordure qui a abandonné cette nuit son chien à un arrêt de bus à Neuillay avec s il vous plaît son panier de transport et ses jouets(que c est gentil) que je ne te mette pas la main dessus. ..bien sur ce petit chien est complètement terrorisé et ne se laisse absolument pas approcher

Photo de Karine Cordonnier.
Photo de Karine Cordonnier.
Photo de Karine Cordonnier.
Photo de Karine Cordonnier.

 

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :