Le Conseil d’État : Reproduction des dauphins en captivité

Le Conseil d’État annule un arrêté ministériel interdisant la reproduction des dauphins en captivité

Source : Le Conseil d’État : Reproduction des dauphins en captivité

Dordogne : la famille Pécharas se bat toujours pour sauver sa mare aux grenouilles

Un an après le début de leurs ennuis judiciaires et la médiatisation de leurs soucis de voisinage, Annie et Michel Pécharas, organisent une fête de la mare chez eux à Grignols pour sensibiliser à la sauvegarde de ces points d’eau essentiels pour la biodiversité.

Source : Dordogne : la famille Pécharas se bat toujours pour sauver sa mare aux grenouilles

Trois mois de prison avec sursis pour le président des Jeunes Agriculteurs de la Creuse

Jean-Marie Colon avait tiré un coup de feu en l’air pour disperser un groupe de chasseurs, regroupés a proximité de sa maison à La Chapelle-Saint-Martial. Il écope de prison avec sursis et devra indemniser symboliquement les 14 chasseurs.

Source : Trois mois de prison avec sursis pour le président des Jeunes Agriculteurs de la Creuse

Challans. La militante anti-cirque passe devant le tribunal

Le 21 mai 2016, à Challans, cette femme de 43 ans avait arraché les affiches du cirque Bouglione. Elle est prévenue de vol.

Source : Challans. La militante anti-cirque passe devant le tribunal

Illois. Des chevaux laissés à l’abandon en Seine-Maritime : la propriétaire dépose plainte « Article « Normandie-actu

Quelques mois après avoir mis en location son centre équestre à Illois (Seine-Maritime), Sophie Nicolas a constaté que ses chevaux étaient en souffrance. Elle a déposé plainte.

Source : Illois. Des chevaux laissés à l’abandon en Seine-Maritime : la propriétaire dépose plainte « Article « Normandie-actu

La mort de Goliath pouvait être évitée – 30/12/2016 – La Nouvelle République Deux-Sèvres

L’euthanasie d’un chien, classé dangereux mais gentil, au refuge de la Ville, suscite un tollé sur la toile. Une protectrice des animaux a écrit au maire.

Source : La mort de Goliath pouvait être évitée – 30/12/2016 – La Nouvelle République Deux-Sèvres

Vendée: ils cambriolent une fromagerie et brutalisent les animaux

Les voleurs ont dérobé 7 kg de tomme. Une chèvre et un chat ont été violemment attaqués.

Source : Vendée: ils cambriolent une fromagerie et brutalisent les animaux

CHATEAUROUX La facture d’une capture – 27/10/2016 – La Nouvelle République Indre

Source : CHATEAUROUX La facture d’une capture – 27/10/2016 – La Nouvelle République Indre

Indre Nature part en guerre contre la chasse au blaireau

C’est le nouveau combat d’Indre Nature : la défense des blaireaux ! L’association écologiste a déposé un recours cet été contre l’allongement de la période de chasse. La méthode, la vénerie sous terre, est dans leur viseur.

Source : Indre Nature part en guerre contre la chasse au blaireau

Welfarm.fr – Le site de WELFARM – Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF)

élevages respectueux du bien-être des animaux de ferme et consommation durable

Source : Welfarm.fr – Le site de WELFARM – Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF)

Castration à vif des porcelets : la campagne Welfarm censurée ?

La question du bien-être animal reste un grand tabou. Dernier exemple en date, la campagne contre la castration à vif des porcelets : elle vient d’être en grande partie suspendue, trois

Source : Castration à vif des porcelets : la campagne Welfarm censurée ?

Projet d’arrêté fixant le nombre maximum de spécimens de loups (Canis lupus) dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2016-2017 – Les consultations publiques du ministère de l’Environnement

Source : Projet d’arrêté fixant le nombre maximum de spécimens de loups (Canis lupus) dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2016-2017 – Les consultations publiques du ministère de l’Environnement

Télévision : «30 Millions d’amis» à la niche

Source : Télévision : «30 Millions d’amis» à la niche

Laon : il avait jeté un chiot par la fenêtre, il encourt une amende – Faits divers – L’Aisne Nouvelle

Le Laonnois qui a jeté son chiot par la fenêtre ne sera pas poursuivi pour mauvais traitement. Le procureur, Baptiste Porcher, s’en explique.

 

Le parquet a annoncé que le propriétaire qui avait défenestré du deuxième étage son chiot à Laon le 7 mai au soir sera poursuivi pour atteinte à l’intégrité d’un animal, une contravention, et non pour mauvais traitement, qui est un délit. Le mis en cause, un Laonnois de 57 ans, risque donc une amende et la confiscation de l’animal, par ailleurs déjà placé. Une décision qui intervient alors qu’une pétition lancée sur internet réclame une sanction exemplaire au parquet de Laon. Elle a été signée par plus de 5000 personnes. Le procureur de la République, Baptiste Porcher, se justifie.

Pourquoi cette qualification des faits ?

Nous n’avons pas qualifié de mauvais traitement animal les faits dans la mesure où il n’y a pas eu une intention particulière de faire souffrir l’animal. Il y a bien eu atteinte à l’intégrité animale, ce qui est une contravention. Cela relève donc de la juridiction de proximité qui peut prononcer la confiscation et une amende dont le quantum maximal est de 750 euros. Nous avons trouvé beaucoup d’exemples dans la jurisprudence à ce propos, c’est vraiment du cas par cas (…).

Pour quelles autres raisons aurait-il défenestré son chien si ce n’était pas pour le faire souffrir ?

Il était complément ivre au moment des faits. En l’espèce, il n’y a pas cet aspect de volonté de faire souffrir l’animal. Très clairement, il n’y a pas eu de débats juridiques sur la qualification à donner.

Pour caractériser un délit de ce genre, il faut donc une volonté de faire souffrir l’animal et un certain degré de gravité des blessures ?

C’est cela, c’est le pendant animal de nos actes de cruauté. Je peux vous citer les cas de jurisprudence. Dans le code pénal, l’atteinte à l’intégrité animale, c’est une contravention (…) Nous avons le cas de quelqu’un qui a tiré sur un animal, un autre qui l’a blessé à coups de hache ou l’a heurté volontairement en voiture. Tuer volontairement son animal, cela ne peut être qu’une contravention, toujours selon le cas d’espèce (…) Pour un délit, c’est-à-dire un fait constitué de sévices graves et avec la volonté de faire souffrir, on a des chatons de trois mois frappés à coups de pied, quelqu’un qui a tiré sur un chien (…) et l’a achevé à coup de pied ou encore quelqu’un qui a jeté de l’acide sur un animal.

Cette décision risque d’être incomprise alors qu’une pétition qui vous est adressée réclame plus de fermeté…

Je le sais bien mais que ces personnes se retournent vers le législateur. Je ne peux pas tordre le cou à la loi. Par ailleurs, je pense qu’en cas de maltraitance animale, le parquet a su montrer toute la désapprobation qu’il avait de ce type de comportement. Nous n’avons pas hésité à faire des comparutions immédiates pour le dossier Leroux qui avait volontairement accueilli des animaux sachant qu’elle ne pourrait pas s’en occuper (des animaux ont été retrouvés dans son congélateur, ndlr), le dossier Fostier en Thiérache… Nous avons requis des mandats de dépôt, parce que le délit était, selon nous, caractérisé. La réponse pénale du ministère public n’est pas à démontrer, encore faut-il que les faits correspondent à ce qui est prévu par la loi (…) Et cela ne m’a pas empêché de placer l’animal (…) Le propriétaire voulait le récupérer.

Le juge pourra-t-il lui interdire d’avoir à nouveau des animaux ?

Non, la juridiction ne peut pas prononcer une peine d’interdiction, mais la confiscation.

Source : Laon : il avait jeté un chiot par la fenêtre, il encourt une amende – Faits divers – L’Aisne Nouvelle

La mascotte du Giro interdite dans les Hautes-Alpes… parce que c’est un loup

Source : La mascotte du Giro interdite dans les Hautes-Alpes… parce que c’est un loup

Projet d’arrêté fixant un nombre supplémentaire de spécimens de loups (Canis lupus) dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2015-2016 – Les consultations publiques du ministère de l’Environnement

Source : Projet d’arrêté fixant un nombre supplémentaire de spécimens de loups (Canis lupus) dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2015-2016 – Les consultations publiques du ministère de l’Environnement

Lille: Le dispensaire pour animaux empêché d’ouvrir

Le dispensaire vétérinaire du docteur Karine Masse n’a finalement pas ouvert ses portes, lundi. Le conseil de l’ordre lui a opposé son véto pour des « raisons juridiques »…

Source : Lille: Le dispensaire pour animaux empêché d’ouvrir

Demain: une force nouvelle pour l’écologie.

www.ecologie-radicale.org

 

Demain, une nouvelle force écologiste.

 

Une loi relative à la biodiversité vient en discussion devant le parlement Français.

Certains députés écologistes, en particulier  Laurence ABEILLE, introduisirent des avancées concrètes, dans un texte à « onction épiscopale », àl’instar  de toutes les lois vertueuses adoptées par des politiciens aux ordres des mafias affairistes et des lobbies de l’arriération.

Ainsi, le texte voté en première lecture par l’assemblée nationale prévoyait l’interdiction de chasser les mammifères durant leur période de reproduction, ce qui épargnait les blaireaux au printemps et prohibait l’emploi de gluaux pour capturer les passereaux, pratique usitée par quelques centaines de tueurs en PROVENCE.

 

Le sénat, chambre réactionnaire, supprima, à l’instigation des chasseurs, ces dispositions concrètes.

 

Le texte revenu, en seconde lecture devant l’assemblée nationale, a été examiné par la commission du « « développement durable ».

Les deux dispositions favorables à la préservation de la faune n’ont pas été réintroduites par cette commission.

Le gouvernement a soutenu les archaïsmes antinatures des chasseurs.

Or, il était représenté par une ex-députée verte, démissionnaire du parti, qui s’était déjà illustrée par sa pusillanimité lors d’un débat radiodiffusé, opposant notre administrateur Martial MOUQUERON au lobbiyste des chasseurs et des armuriers.

 

Deux conclusions s’imposent :

 

—- En premier lieu, la classe politique, jouet des groupes de pressions malfaisants, ne représente pas les citoyens dans leurs aspirations, puisque l’immense majorité de nos contemporains récusent le grand massacre de la faune.

Cela, nous le savons que trop et les illustrations de cette déchéance éthique des hommes d’appareils des partis politiques explique et justifie le mépris dans lequel nous les tenons.

Ils insultent ceux qu’ils prétendent représenter, en les abaissant au rang de  mangeurs de petits oiseaux et de tortionnaires d’animaux.

Nous leur retournons leur insulte.

 

—-  Le second enseignement tient à la dérive du parti écologiste, né dans les années 1980 des associations de protection de la nature, progressivement  gangréné par des arrivistes totalement étrangers à l’éthique du respect du vivant et de l’amour de la nature.

La ruine actuelle de l’écologie politique nous appelle à reconstruire une force claire, loyale, cohérente, ouverte et accueillante mais porteuses de valeurs élevées.

Le 8 octobre prochain, à PARIS, nous appelons tous les animalistes, les écologistes, les naturalistes à refonder une écologie politique pour laquelle la mort d’un être vivant ne saurait être un loisir ou un spectacle.

 

L’heure est  à l’union, à la refondation, au rassemblement, par-delà les nuances et la richesse des diversités de tous ceux qui veulent proclamer le vivant à l’ordre du jour.

Gérard  CHAROLLOIS

CONVENTION VIE ET NATURE

TEL 06 76 99 84 65

 

Pétition : La sauvegarde à l’antenne France 3 de 30 Millions d’Amis.

Animaux – Signez la pétition : La sauvegarde à l’antenne France 3 de 30 Millions d’Amis.

Source : Pétition : La sauvegarde à l’antenne France 3 de 30 Millions d’Amis.

Un loup abattu par des chasseurs dimanche | Grasse | Nice-Matin

Un loup mâle de 38 kg a été prélevé dimanche à Saint-Vallier-de-Thiey dans le cadre d’un tir de prélèvement renforcé dans le secteur des gorges de la Siagne, a indiqué la préfecture des Alpes-Maritimes. 

Le prélèvement est intervenu à l’occasion d’une opération de chasse, conformément à l’arrêté préfectoral ordonnant le tir de prélèvement renforcé sur le secteur des Préalpes de Grasse.

Depuis le 1er juillet et l’entrée en vigueur du nouveau quota de 36 animaux pouvant être prélevés, l’animal est le 6e décompté au niveau national et il s’agit du second dans le département des Alpes-Maritimes, après celui prélevé à Séranon il y a deux semaines.

A ce jour dans le département, 1.794 chasseurs sont formés et agréés pour contribuer aux tirs de prélèvement renforcés ordonnées par le préfet, sous le contrôle de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, précise encore la préfecture.

Source : Un loup abattu par des chasseurs dimanche | Grasse | Nice-Matin

Previous Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :