Les détails du procès-verbal sont croustillants. Mais surtout dramatiques pour Sammy Traoré. Jeudi, l’ancien du PSG et de l’OGC Nice a été condamné à près de 2 000 euros de dommages et intérêts pour maltraitance envers son chien. Sans oublier que l’animal en question, « un american staffordhire de 3 ans », lui sera retiré.

Pourtant, l’ex-défenseur aujourd’hui âgé de 39 ans a bien tenté de se minimiser ses actes. Mais l’enquête menée auprès du voisinage décrit de « violents coups de pied dans la tête et dans le ventre ». D’autres éléments montrent aussi que le chien était traîné par la patte lorsqu’il ne voulait pas avancer.

« S’il fait une bêtise, je lui mets une claque, parfois un coup de pied… »

« Le chien hurlait et il avait l’air terrorisé », précise même un passage du procès-verbal. « Les coups étaient d’une telle violence que le pauvre chien a perdu une flaque de sang sur le bitume », raconte une voisine dans une lettre adressée au tribunal.

Absent lors de l’audience, Sammy Traoré a bien tenté de se défendre : « J’ai déjà tapé mon chien. Mais il y a deux poids, deux mesures, explique cet habitant de Créteil. C’est un gros chien. S’il fait une bêtise, je lui mets une claque, parfois un coup de pied. Mais comme quand on gronde un enfant. Ça ne fait pas de moi quelqu’un de violent. » Et d’ajouter sur sa condamnation : « Je ne sais pas encore si je vais faire appel, précise le footballeur. Mais je ne veux pas payer pour quelque chose que je n’ai pas fait. » Ah oui, car selon ses dires : « le chien est en bonne santé ».