Aude : des chasseurs partent à l’assaut du loup sans aucune autorisation

 
Une battue au loup est organisée ce samedi matin, du côté de Ribouisse, par les chasseurs de l’Aude et les agriculteurs de la FDSEA.

Des acteurs du monde agricole et les chasseurs audois ont décidé d’organiser une battue au loup, en dehors de toute autorisation préfectorale.

« Excédés par les attaques récurrentes du ou des loups sur la Piège, les professionnels du monde agricole ont décidé en collaboration avec les chasseurs de réaliser une battue ce samedi 19 novembre. Devant l’impuissance de l’administration depuis maintenant 3 ans, avec pour seul résultat un constat négatif, les acteurs locaux ont décidé de prendre les choses en main ». L’appel est signé par Jacques Serre, président des retraités agricoles, Serge Vialette, président de la FDSEA, Philippe Vergne, le président de la chambre d’agriculture, Yves Bastié, président de la fédération départementale des chasseurs et de la nature de l’Aude, Serge Gaubert et Jacques Galy, vice-présidents de la fédération de chasse, et Patrice Lemoine, le directeur.

Battu illégale

En dehors de toute autorisation de la préfecture, qui est en charge de la politique du loup, et qui peut selon les circonstances autoriser ou non des tirs de prélèvement, c’est-à-dire une opération destinée à tuer un loup, les différents acteurs du monde agricole de l’Aude ont décidé d’organiser une battue au loup au départ de Ribouisse, ce samedi matin. Une opération semble-t-il destinée à abattre un animal, qui s’attaquerait depuis des années aux troupeaux environnants. « L’administration n’a rien fait pendant des années, les exploitants en ont marre. Il est temps que l’on passe la seconde», justifie Patrice Lemoine, directeur de la fédération de chasse de l’Aude. «Les chasseurs, par solidarité avec les éleveurs, ont donc décidé de cette battue ».

Du côté des services de la préfecture, on dénombre 16 constats indemnisés et en cours d’instruction, c’est-à-dire 16 attaques de loups avérées pour l’année 2016, du 1er janvier au 15 octobre 2016, contre 15 en 2015 pour la même période et 27 en 2014. Chiffre contesté par les agriculteurs de la FDSEA, qui dénombre 27 attaques pour l’année 2016. « L’administration ne comptabilise pas les carcasses dont les prélèvements ne permettent pas d’identifier avec certitude le loup, notamment lorsque les prélèvements sont faits trop tard. Mais pour nous, ça ne fait aucun doute, c’est le loup », explique-t-on du côté du syndicat agricole.

Le loup espèce protégée

Rappelons que le loup est une espèce strictement protégée en France comme en Europe, que toute action à son encontre est strictement contrôlée, et que par conséquent, cette battue s’avère illégale. Ce qui ne va, semble-t-il, pas arrêter les organisateurs.

Le préfet Jean-Marc Sabathé, dans le cadre du plan national loup, a pris deux arrêtés cet été. Le premier daté du 29 juillet 2016, qui autorisait les lieutenants de louveterie à procéder à des tirs d’effarouchement (tirs ne tuant pas) concernant deux troupeaux: un troupeau sur la commune de Pomy et un troupeau attaqué sur les communes de Peyrefitte-du-Razès et du Val d’Embraune.

Le second arrêté, signé le 1er août, permet les tirs de défense pour protéger les troupeaux d’un éleveur impacté sur les communes de Monthaut et Peyrefitte-du-Razès. En dehors de ces deux arrêtés, et bien que le préfet ait parlé de la possibilité que soit organisée une battue au loup lors de son passage à la foire d’Espezel les 24 et 25 octobre dernier, aucun arrêté autorisant cette battue n’a été émis par les services préfectoraux, qui d’ailleurs n’ont en aucun cas été prévenus. Aucune saisine officielle donc, et aucune décision préfectorale pour légaliser cette battue. La préfecture risque donc d’intervenir sur cette décision des chasseurs et agriculteurs de l’Ouest audois.

(SOURCE : L’INDEPENDANT)

 

Laissez un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :