Le papy a eu la gâchette facile. Le tribunal de grande instance d’Arras a condamné, lundi, un homme âgé de 80 ans à deux mois de prison avec sursis et une amende de 300 euros. Le soir du 9 avril dernier, il a tiré avec son fusil de chasse sur un chat qui passait dans son jardin, à Roclincourt, près d’Arras. L’animal âgé de quatre ans n’avait pas survécu.

Le vieil homme estimait que le félin importunait ses lapins, indique La Voix du Nord. La propriétaire du chat, une voisine, a porté plainte pour « sévices et acte de cruauté ». La Fondation Brigitte Bardot s’est, elle, portée partie civile.

Un « tir en l’air pour faire peur »

Lors de l’audience, l’octogénaire a d’abord tenté d’évoquer un « tir en l’air pour faire peur » et des plombs perdus, mais il n’a pas réussi à convaincre la juge : « La première chose que vous faites en voyant ce chat, c’est de courir chercher votre fusil et de tirer ?, a-t-elle sermonné. En plein quartier résidentiel ? Et si ça avait été un enfant ? »

Selon un voisin, l’homme boit régulièrement de l’alcool durant la journée. Il devra verser 331 euros de dommages et intérêts à la propriétaire et 550 euros à la Fondation Brigitte Bardot. Le tribunal lui a aussi interdit de posséder un animal et ses armes lui ont été confisquées.