Le garde-chasse condamné pour avoir tué deux buses – Deux-Sèvres

Le garde-chasse condamné pour avoir tué deux buses – 22/11/2014 – La Nouvelle République Deux-Sèvres.

 

La buse variable (Buteo buteo) mesure environ 50 cm de long. C’est une espèce protégée en France depuis 1972, à l’instar de tous les rapaces diurnes – comme elle – et nocturnes. – (Photo Gods – Jacques Anthonioz)

 

Pour empêcher que les rapaces ne gênent la chasse, un septuagénaire avait disposé des appâts de viande empoisonnée. Deux buses sont mortes à Vasles.

 

 

Malgré deux versions différentes données pendant l’enquête, ce retraité de 71 ans a finalement accepté la peine proposée par le parquet et entérinée par la juge Françoise Andro-Cohen lors d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité, mercredi après-midi, au palais de justice de Niort : oui, il concède avoir empoisonné des rapaces, dont la présence faisait fuir le gibier lors de chasses privées organisées sur Vasles et dont il était le garde privé.

Ce Bressuirais a été condamné à effectuer, dans un délai d’un an, un stage de citoyenneté spécifique à la réglementation de la chasse. Une punition non inscrite sur le bulletin n° 2 de son casier judiciaire, ce qui lui permet de continuer à exercer sa fonction bénévole.

Une «  pratique ancestrale  »

Dans cette affaire, qui remonte au mois de mars 2013, deux buses variables – une espèce protégée – ont becqueté des morceaux de viande attachés par des ficelles et dans lesquels le mis en cause avait inséré du produit insecticide sous la forme de granulés. Un produit interdit à la vente et à l’utilisation depuis 2009. Les appâts avaient été disposés sur des bottes de paille, bien en vue des oiseaux.
C’est un agriculteur qui a découvert les dépouilles des deux rapaces, en plus de celle d’une fouine, dans une fosse. Pour lui non plus, la pilule ne passait pas à tel point qu’il déposera plainte auprès des gendarmes de la brigade de Ménigoute : l’emploi de produits chimiques sur ses terres exclusivement traitées de manière biologique présentait « des risques ».

La nouvelle théorie des «  renards galeux  »

L’agriculteur bio saisit alors l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Fin mars, trois agents revenus sur place tombent nez à nez avec le septuagénaire. Il sera entendu, vu qu’il est soupçonné de trois infractions au code de l’environnement. Et déclare ouvertement qu’il visait les rapaces « qui prédataient le gibier présent sur la chasse ».
Au mois de juillet dernier, convoqué par la gendarmerie, sa version change quelque peu : après s’être « aperçu du comportement anormal de certains renards », il « a supposé que ces derniers avaient la gale ».

«  Un peu maladroit  »

Son seul but en disposant des appâts empoisonnés ? « Éviter une épidémie », la maladie « pouvant se répandre à tous les animaux en contact avec eux et notamment les chiens de chasse qui auraient pu les mordre. J’ai d’ailleurs retrouvé des renards morts à proximité qui étaient galeux : on peut le constater parce qu’ils s’approchent des habitations de jour, qu’ils sont maigres et qu’ils n’ont plus de fourrure, c’est limite de la croûte ».
« Les appâts étaient bien en évidence, a plaidé Me Ludovic Pairaud au nom de son client, mercredi. Dans ce cas, on s’expose à ce que d’autres animaux, y compris protégés, les ingèrent. C’est un peu maladroit. C’est aussi une pratique ancestrale d’empoisonner la faune à des fins utiles » dans le milieu de la chasse.

nr.niort@nrco.fr

 

Aurélien Douillard

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. angelo666
    Nov 24, 2014 @ 20:44:37

    j’en ai ramassée une et remis à la police locale après avoir averti l’assoc du coin, le garde chasse l’a vite récupérée avant que l’asso ai pu constater, sans doute blessée par un chasseur … je la suivait depuis deux ans https://plus.google.com/photos/111632931372726115556/albums/5955015478012289009

    J'aime

    Réponse

Laissez un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :