Chats maltraités et disparus à Cabrières

 

Les chats dits « libres » comme ceux qui appartiennent à quelqu'un sont pris au piège et meurent de faim.

 

Les chats dits « libres » comme ceux qui appartiennent à quelqu’un sont pris au piège et meurent de faim. (i.thellung)

 

Des trappes, des pièges à mâchoire et des collets ont été découverts au fond de jardins. Les animaux pris au piège sont laissés sur place et crèvent de faim, de soif et de terreur.

 

Depuis plusieurs semaines, des chats disparaissent au village de Cabrières. Qu’ils appartiennent à quelqu’un et portent un collier, qu’ils soient stérilisés et vaccinés ou, à fortiori, qu’ils soient dits « libres » et nourris par quelque personne compatissante, les chats cabriérois, si les choses ne changent pas, sont condamnés à continuer à mourir, pris au piège.

 

Cette semaine, des bénévoles de l’association « Les Chats du Clermontais «, avertis par une propriétaire de chat disparu depuis deux jours, ont suivi des miaulements. Dans une propriété, ils ont découvert le chat pris au piège, attiré par des produits appétents. La propriétaire du terrain identifiée a déclaré que cette « saleté » n’avait plus qu’à « crever ».

 

Ainsi, des trappes, des pièges à mâchoire et des collets déposés clandestinement ont été trouvés au fond de jardins. Les animaux pris au piège sont laissés sur place et, en effet, crèvent de faim, de soif et de terreur.

 

« Nous allons tenter de dialoguer avec la mairie pour que, d’une part, cessent ces agissements inadmissible répréhensibles par la loi et, d’autre part, nous puissions établir un protocole d’accord de stérilisation des chats libres de cette commune afin d’endiguer la surpopulation féline libre d’une manière humaine, logique et moderne, à l’exemple d’autres communes du Clermontais », a déclaré Jean-Jacques Védie, président de « Les Chats du Clermontais ».

 

« N’oublions pas que la valeur d’une nation, d’une ville, d’une commune se mesure à la façon dont sont traités ses animaux libres ou domestiques », a-t-il ajouté, indigné.

 

Contact association « Les Chats du Clermontais »: 06 61 79 88 64 ou jeanjacques.vedie@wanadoo.fr

 

http://leschatsduclermontais.e-monsite.com
viaChats maltraités et disparus à Cabrières.

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Véronique Lavier-aydat
    Fév 20, 2014 @ 13:11:31

    La solution du pire appartient toujours aux cons !!!!,il faut prendre le problème à la source et obliger par la loi, pour le bien-être du chat, à la stérilisation(s’il ne s’agit pas d’un animal d’élevage);Ainsi aucun SDF félin n’aura à vivre sa misère
    dans la rue , proie de tous les tarés qui nous entourent!! En sachant que toutes les assos qui se démènent le font avec l’argent des dons!!Et pour le trappage et la stérilisation avec l’argent des communes et du département, alors soyons tous responsables et bienveillants et tenons éloignés tous ces animaux loin de la cruauté des gens dégénérés!

    J'aime

    Réponse

Laissez un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :