Vœux au monde rural – Nicolas Sarkozy veut moins de règles pour l’environnement et pour la chasse – Agrisalon

Nicolas Sarkozy veut moins de règles pour l’environnement et pour la chasse

En présentant ses vœux au monde rural, le président de la République, accompagné par Bruno Le Maire, ne s’est pas seulement contenté de faire le bilan de sa politique agricole. Il a dessiné quelles seraient ses actions dans les prochaines semaines. Il veut rendre les règles environnementales et de la chasse moins pesantes, alléger le coût du travail et investir dans l’internet haut débit et dans l’installation de médecins dans les zones rurales.

Nicolas Sarkozy, président de la République et Buno Le Maire, ministre de l'Agriculture dans l'Ariège pour promouvoir les circuits courts. (© La présidence de la République)

Voici les deux sujets qui ont fâché les écologistes et les environnementalistes après avoir pris connaissance, le 17 janvier dernier, du discours prononcé par Nicolas Sarkozy, président de la République à Pamiers pour ses vœux au monde rural: l’assouplissement nécessaire des règles en vigueur en matière de préservation de l’environnement et de la pratique de la chasse.

« Naturellement qu’il faut protéger l’environnement », a rappelé le président de la République. « Mais, là encore, tout est une question de mesure et nous allons prendre un certain nombre de décisions pour relâcher la pression ». « On ne se pose même plus la question du beau, ou du laid, on se pose la question du légal ou de l’illégal ». « C’est la rétractation générale, on paralyse un territoire, on empêche tout le monde de prendre des initiatives. Il faut absolument lever le pied de ce point de vue ».

Pour la chasse, « je pense que, là encore, on devrait avoir moins de règles, des règles plus compréhensibles, plus lisibles, parfaitement respectées et pour le reste, laisser les gens tranquilles qui ont déjà bien des problèmes à surmonter dans leur vie quotidienne », a déclaré le président de la République.

Sinon, en prononçant son discours, le président de la République, a dressé un bilan de la politique de son gouvernement visant à restaurer la compétitivité de l’agriculture française en mettant pour cela en place avec Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture, « un modèle agricole » « fondé sur quelques mots-clefs » : « transparence dans les relations commerciales », « contractualisation » et développement des circuits courts.

Mais à la veille du sommet de l’emploi qui se tient se 18 janvier, « la question se pose maintenant de diminuer le poids des charges sociales sur les effectifs de l’agriculture française, et d’ailleurs de l’industrie française », a déclaré le président de la République. Ce 18 janvier, l’ensemble des acteurs sociaux attendent les réponses qui seront apportées à ce problème.

Enfin, le président de la République a défendu une nouvelle fois la baisse de ses effectifs dans le secteur public, mais il a déclaré qu’il « faut que l’on investisse dans les territoires ruraux ». Il a rappelé que l’Etat allait investir 2 milliards d’euros pour développer l’Internet à haut débit. Sa seconde priorité affichée à Pamiers est l’installation de médecins dans les zones rurales qui en ont besoin.

TNC

Martin Malvy (PS) dénonce une visite « caricaturale »

Le président socialiste de la Région Midi-Pyrénées, Martin Malvy, a dénoncé « des déplacements qui tournent à la caricature » après la visite mardi du président Nicolas Sarkozy en Ariège.

M.Malvy a fustigé les déclarations de M.Sarkozy sur le monde rural, réduites selon lui à des propos sur la chasse, ainsi que la répression d’une manifestation syndicale. « Cette attitude est significative d’un pouvoir à bout de souffle, aux prises (à) une grande nervosité. Il est temps que le président mette un terme à ces faux déplacements officiels qui tournent à la caricature et assume son statut de candidat », a dit M.Malvy dans un communiqué.

M. Malvy parle de caricature « lorsque Nicolas Sarkozy annonce qu’il vient s’exprimer sur les difficultés du monde rural et qu’il rabaisse ces préoccupations à quelques considérations sur la date de clôture de la chasse, alors même que le monde rural souffre chaque jour davantage des conséquences de sa politique ».

Le président socialiste « condamne » aussi dans son communiqué « une caricature dans l’organisation du déplacement lorsque, après le traditionnel accueil républicain, l’expression pacifique de citoyens manifestant leur désaccord est réprimée avec une violence injustifiable ». Les forces de l’ordre ont tiré des grenades lacrymogènes contre une manifestation syndicale de 500 à 800 personnes suivant les évaluations, qui tentait de se diriger vers le lieu du discours présidentiel.

AFP

viaVœux au monde rural – Nicolas Sarkozy veut moins de règles pour l’environnement et pour la chasse – Agrisalon.

Laissez un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :