» Dans la deuxième région nucléaire de France, on ne peut pas accepter de rester dans l’ignorance sur cette question « 

Selon une étude réalisée entre 2002 et 2007, les cas de leucémie infantiles seraient deux fois plus nombreux dans un rayon de 5 km autour des centrales nucléaires françaises.
L’Association pour le contrôle et l’information sur la radioactivité (Acirad-Centre) propose aujourd’hui qu’un groupe de travail soit créé dans la région « afin d’examiner très sérieusement l’origine des cas de leucémies, cancers de la thyroïde… tant chez les travailleurs du nucléaire que dans les populations, en lien avec les recherches nationales qu’il faut poursuivre ».
Ce groupe de travail pourrait être constitué des autorités nucléaires, des professionnels de santé et des représentants des commissions locales d’information existant à Chinon, Dampierre-en-Burly (Loiret) et Saint-Laurent-
Nouan (Loir-et-Cher).

via » Dans la deuxième région nucléaire de France, on ne peut pas accepter de rester dans l’ignorance sur cette question  » – Santé – Actualité – Indre-et-Loire – Nouvelle République.

Laissez un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :