Doubs : des chasseurs transportent et découpent un chevreuil non bagué – L’Est Républicain

À Pirey, on ne chasse pas forcément la fleur au bout du fusil. Et lorsqu’un nemrod ne respecte pas le plan de chasse, quelques-uns de ses …


Dans le Doubs, moins d’une dizaine de procès-verbaux sont dressés annuellement, pour 7 000 chevreuils prélevés.   Photo d’archives ER

Dans le Doubs, moins d’une dizaine de procès-verbaux sont dressés annuellement, pour 7 000 chevreuils prélevés. Photo d’archives ER

Besançon. À Pirey, on ne chasse pas forcément la fleur au bout du fusil. Et lorsqu’un nemrod ne respecte pas le plan de chasse, quelques-uns de ses collègues de battue organisée au grand gibier savent le lui rappeler. Surtout ceux qui possèdent le feu sacré pour la chasse.

Ainsi n’ont-ils pas supporté que, le 10 décembre dernier, le président de l’association communale de chasse agréée cautionne le transport et le découpage d’un chevreuil non bagué. « On avait le droit de prélever cinq chevreuils et un sixième a été tué sans que lui soit mis un bracelet », dénonce un des membres de l’ACCA. Chose formellement interdite par le plan de chasse et répréhensible. « Il existe une procédure qui permet de réparer cet accident de tir mais aucune erreur de chasse n’a été déclarée », confirme le patron de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), Emmanuel Renaud, qui a transmis le procès-verbal au parquet de Besançon. Lequel choisira de poursuivre ou non.

Le « travail de police particulièrement fouillé » des deux agents techniques de l’environnement, Anne-Sophie Bart et Betty Plaquin, a même permis de prendre deux chasseurs la main dans le sac, en train de découper l’animal au domicile de l’un d’entre eux.

Sur les quelque 7 000 chevreuils abattus chaque année dans le Doubs, l’ONCFS « dresse moins d’une dizaine de procès-verbaux. Les faits constatés à Pirey relèvent d’une contravention de 5 e classe, la plus forte, qui peut aller jusqu’à la suspension du permis de chasser ».

« J’ai été trop gentil »

Ce que n’exclut pas le président de l’ACCA de Pirey, Jean-Jacques Gotti, visé, comme les deux autres chasseurs fautifs, par deux motifs d’infraction : dépassement du plan de chasse et transport d’un gibier sans dispositif de marquage. « Ça va me servir de leçon. J’ai été trop laxiste et trop gentil », explique l’intéressé, chasseur depuis plus de trente ans et à la tête de l’ACCA depuis une décennie. « À cause du temps ce jour-là, tout le monde n’a pas entendu le coup de corne et un troisième chevreuil a été tué. Sous la pression des chasseurs, on les a ramenés et on les a défaits. Je n’avais pas de téléphone sur place pour prévenir et j’ai accepté. »

Éric BARBIER

viaRégion Franche-Comté | Doubs : des chasseurs transportent et découpent un chevreuil non bagué – L’Est Républicain.

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Norma Laborie
    Déc 22, 2011 @ 22:48:09

    Vous vous rendez compte plus de 7000 chebreuil tu »s quel gachispour faire plaisr aux chasseurs!!

    J'aime

    Réponse

Répondre à Norma Laborie Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :