OGNON (60) La Saint-Hubert chez le baron Seillière

Le
Courrier picard – La Saint-Hubert chez le baron Seillière – Info
régionale – Actualités – Votre actualité quotidienne locale, régionale
et nationale – Information Picardie, Somme, Oise, Aisne

Dimanche 08 Novembre 2009

Photos : 

« Qui va à la chasse perd sa classe » pouvait-on lire sur la banderole des anti-chasse à courre hier.

« Qui va à la chasse perd sa classe » pouvait-on lire sur la banderole des anti-chasse à courre hier.

publicité

L’ex-patron du Medef Ernest-Antoine Seillière a accueilli samedi dans
sa propriété la fête de la Saint-Hubert du rallye des Trois-Forêts. Des
anti-chasse ont manifesté à l’entrée du parc.

Après le parc du château royal de Senlis l’an dernier, et les
maisons forestières des forêts domaniales les années précédentes,
c’était une première. Samedi, le rallye des Trois-Forêts a fêté la
Saint-Hubert, patron des chasseurs, dans le parc du château d’Ognon,
près de Senlis (Oise), propriété du baron Ernest-Antoine Seillière.
Environ mille personnes entouraient l’ancien patron du Medef à
l’occasion de la messe et de la bénédiction de la meute de chiens.

Et visiblement, Ernest-Antoine Seillière n’aime pas voir de photos
de sa propriété dans la presse. Son fils s’est chargé de refouler les
journalistes… pourtant invités à la fête par la société de la
vénerie, préoccupée à soigner l’image de la chasse à courre. L’occasion
sera ratée. D’autant qu’un comité d’accueil s’est posté devant l’entrée
du château pour dire tout le bien qu’il pensait de cette pratique. Une
douzaine de membres du Rassemblement anti-chasse (RAC) a en effet
profité de cette fête pour se faire entendre.

Ils ont déployé une banderole sur laquelle était inscrit « qui va à la chasse perd sa classe ». «
Ce que nous voulons, c’est être sur le terrain, montrer que beaucoup de
personnes sont contre la chasse et que l’on n’a pas peur d’affronter
les chasseurs dans leur fief »,
explique Martial Mouqueron, le délégué Picardie du RAC.

« Après la prière à la messe, l’appel du sang ! »

Le face-à-face s’est déroulé sans violence. Les gendarmes assuraient la sécurité des lieux. « Sadique ! » « Après la prière à la messe, l’appel du sang ! »,
ont lancé les opposants aux chasseurs. Ces derniers se sont contentés
soit de les ignorer, soit de leur répondre par des sourires moqueurs.

« Je conçois que l’on soit contre la chasse à courre mais je ne peux pas admettre qu’ils refusent l’existence de la chasse », a réagi Pierre de Boisguilbert, le secrétaire général de la société de vénerie, qui dénonce « les mensonges » de ses opposants.

Reste que la chasse à courre provoque régulièrement des incidents,
notamment dans l’Oise où elle est très pratiquée, essentiellement
lorsque les animaux traqués se réfugient dans des propriétés privées.
Pierre de Boisguilbert parle d’une difficulté de la pratique accrue du
fait du « morcellement des territoires ».

Vers 13 heures, le rallye des Trois-Forêts a en tout cas pu s’élancer sans aucun obstacle.

GAUTIER LECARDONNEL

Laissez un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :